Pourquoi nos factures d’électricité et de gaz augmentent-elles ?

À partir d’octobre prochain, les factures d’électricité et de gaz subiront un véritable coup de massue. Pour les consommateurs, en effet, de fortes hausses sont à venir, tant sur le prix des matières premières que sur les différents “coûts fixes” des factures, ce qui augmentera les dépenses pour leur approvisionnement. Dans ce qui suit, nous analyserons les causes qui conduisent à l’augmentation des prix.

Pourquoi les factures d’énergie vont-elles augmenter ?

Les semaines à venir seront caractérisées par une forte augmentation des factures d’électricité et de gaz. Cette augmentation est étroitement liée à l’évolution du marché de gros de l’énergie, avec différents facteurs qui, d’une manière ou d’une autre, entraînent une hausse des prix qui se répercute inévitablement sur le montant des factures des clients finaux.

La semaine dernière, le ministre de la Transition écologique, a prédit une augmentation de “jusqu’à 30%” sur les factures d’électricité. Le gaz naturel devrait également augmenter de 30 %. Dans l’ensemble, on s’attend donc à une véritable piqûre de rappel.

L’augmentation des prix de l’électricité et du gaz a commencé en juillet dernier. Au début du troisième trimestre de 2021, en effet, le prix de l’électricité et du gaz ont subit de fortes hausses déjà : de +9,9% de l’électricité et de +15,3%.du gaz naturel.

Toutefois, une nouvelle mise à jour trimestrielle est attendue le 1er octobre. Cette fois-ci, compte tenu également de l’évolution du marché international de l’énergie, l’augmentation devrait être beaucoup plus forte et la marge de manœuvre pour la contenir faible. Certaines estimations parlent d’une augmentation annuelle de 100 euros par an pour l’électricité et de 400 euros par an pour le gaz.

Comment réduire ses factures d’énergie immédiatement ?

L’augmentation des prix à venir concernera à la fois le coût de l’énergie et d’autres éléments (en particulier les frais de système) qui affectent le montant final de la facture. Pour faire des économies, les consommateurs doivent donc jouer par avance et agir de la seule manière possible. Passer immédiatement aux meilleures offres d’électricité et de gaz sur le marché libre, en ce moment, est le bon choix pour minimiser ou éliminer l’impact de l’augmentation des prix sur les factures.

Il faut notamment se concentrer sur les offres de prix bloqués (pendant au moins 12 mois). Ces solutions garantissent la possibilité d’accéder à des tarifs avec des prix de l’énergie fixes pendant une longue période. Ces prix ne seront pas influencés par l’évolution du marché de l’énergie. Ainsi, en cas de nouvelle compression des prix dans les mois à venir, le coût de l’énergie restera fixe jusqu’à la fin de la promotion.

Le choix des meilleures offres d’électricité et de gaz peut être effectué directement en ligne, grâce à un comparateur des offres d’électricité disponibles sur le marché. En se connectant au comparateur des offres d’électricité et de gaz, il sera facile d’identifier les offres les plus avantageuses à activer pour réduire au minimum le montant des factures même après le mois d’octobre et la mise à jour des tarifs.

Afin d’identifier les meilleures offres à activer, il est nécessaire d’indiquer avant tout une estimation de votre consommation énergétique annuelle. Ces informations peuvent être trouvées sur votre facture (il suffit de regarder la section consommation de la dernière facture envoyée par votre fournisseur actuel) ou peuvent être obtenues grâce à l’outil intégré au comparateur.

L’outil analysera votre consommation et vous fournira toutes les informations nécessaires pour activer les tarifs d’électricité et de gaz les moins chers actuellement disponibles sur le marché. Ainsi, en jouant avant la hausse des prix d’octobre, il est possible d’obtenir une économie nette sur les fournitures d’électricité et de gaz en réduisant les prix de l’énergie. L’augmentation prévue en octobre sera compensée par le choix des meilleures offres de prix bloqués.

Les économies associées à l’activation des meilleures offres d’électricité et de gaz sur le marché libre varient en fonction du profil de consommation de l’utilisateur. Les offres les moins chères, en tout cas, garantissent une réduction considérable des coûts, avec un avantage significatif pour l’utilisateur. De plus, en profitant du prix bloqué, les économies seront maximisées. Choisir d’agir avant les augmentations d’octobre est, pour le moment, la seule option pour réduire ou éviter la facture.

Pour quelles raisons les prix augmentent ?

Plusieurs facteurs influencent la tendance des prix et entraîneront une augmentation des factures d’électricité et de gaz. Parmi les éléments à prendre en compte, citons :

  • l’augmentation des prix des émissions de CO2
  • l’augmentation de la demande de gaz naturel à l’échelle internationale
  • un facteur climatique.

Voici un examen point par point des causes de l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz.

Augmentation du coût des émissions de C02

Tout d’abord, il y a l’augmentation du prix des émissions de CO2 (ETS – Emission Trading Scheme), qui a atteint 50 € par tonne de CO2 produite. Les entreprises sont tenues d’acheter ou d’échanger des quotas d’émission pour compenser la quantité de CO2 émise dans l’atmosphère. Ces derniers mois, en raison des politiques de décarbonisation de l’Union européenne, les prix des émissions de CO2 n’ont cessé d’augmenter. Au moins 20% de l’augmentation des factures d’électricité dépendront de ce facteur.

Ensuite, il y a la question du gaz naturel. Le coût du gaz naturel est en constante augmentation. Les besoins énergétiques de notre pays sont de plus en plus liés au gaz naturel et aux activités des centrales thermoélectriques. Les énergies renouvelables, bien que représentant une part importante des besoins, ne suffisent pas encore à couvrir la totalité de la demande énergétique de notre pays.

Le gaz naturel, en raison de ses faibles émissions par rapport aux autres combustibles fossiles, est devenu essentiel pour la production d’électricité. Si d’autres combustibles fossiles étaient utilisés, en raison de l’augmentation des prix du CO2 vue plus haut, les coûts pour les producteurs seraient trop élevés.

Demande croissante de gaz naturel

La demande de gaz naturel connaît donc une très forte croissance et, par conséquent, les prix des matières premières augmentent également. Cette augmentation touchera à la fois les factures d’électricité et de gaz, les clients finaux étant confrontés à une double peine. L’augmentation de la demande d’électricité (et donc de gaz naturel utilisé pour la produire) est généralisée à toute l’Europe. Le marché européen est sorti de la crise du verrouillage, qui a entraîné une forte baisse de la consommation d’énergie. Mais cette sortie s’est faite bien en retard sur le marché chinois, pénalisant l’ensemble du système de production européen.

Le facteur climatique

La hausse du prix de l’essence s’explique également par un facteur climatique. Au printemps dernier, en effet, la demande de gaz a été supérieure à la moyenne (en raison de températures inférieures à la moyenne, qui ont entraîné une prolongation du chauffage). En revanche, l’été a connu un pic de consommation d’électricité (en raison de températures supérieures à la moyenne et d’une utilisation excessive des climatiseurs).

Leave a Reply

Your email address will not be published.